Accueil

Lombez évêché rural

Montpézat

Commune de Montpézat

Présentation générale

L'actuelle commune de Montpézat, canton de Lombez, correspond au regroupement opéré en 1829 de Monpézat et de Gensac-Savès, une petite entité (133 habitants) qui ne pouvait plus survivre. Elle occupe l'extrémité sud-est du canton (12 km de Lombez) traversée par les routes de Lombez à Carbonne et de l'Isle-en-Dodon à Muret.
A l'est et à l'ouest, le département de la Haute-Garonne lui sert de limites ; pour le Gers, les communes de Laymont et Saint-Lizier du Planté.
Le village a trouvé place sur une position dominante (300m) sur un coteau qui sépare les vallées d'un petit affluent de l'Aussoue à l'ouest et celle de la Gradoue, autre affluent de cette rivière à l'est. Il a été longtemps considéré comme une bastide car on y trouve une halle médiévale ; en réalité, Montpézat est un castelnau à enceinte circulaire.

Population : 194 habitants
Superficie 1 564 ha.
Fête patronale : 3ème dimanche de mai
Fête communale : le 15 août : Assomption de la vierge
Origine du nom : Mont-Pézat (mont fortifié)

La place forte de Montpézat fut le castelnau le plus impressionnant du Savès. Pendant la guerre de Cent Ans, il fut même suite à la ruine de Samatan, chef-lieu d'une châtellenie commingeoise. On peut fixer la création de cet ensemble fortifié entre 1 150 et 1 180 sous l'impulsion du comte de Comminges.
Plus tard, au XIIIème siècle ou au XVème siècle s'est construit à coté du castrum, le "barri", le faubourg commerçant avec halle et auvents. Peut-être un embryon de bastide ? On a découvert dans quelques maisons des silos à grain. En 1324, les troupes de Charles le Bel, en punition de la félonie du seigneur du lieu qui refusait l'hommage au roi de France son suzerain, prend et détruit le château de Montpézat.

A côté, sur un éperon, s'est structurée la seigneurie de Gensac, mentionnée dès le commencement du XIIe siècle : château, église et maisons viennent constituer un embryon de castelnau. Jusqu'au XIXe siècle, à ce lieu est attaché le nom de la famille de Gensac.

Activités économiques et culturelles

La polyculture est pratiquée (céréales), ainsi que l'élevage des bovins, des ovins et des porcins, et l'exploitation forestière.

La commune compte une boulangerie, une coopérative agricole, deux conserveries, deux entrepreneurs de maçonnerie, deux entrepreneurs agricoles, un brocanteur, un gîte rural, une des deux écoles, un bureau de Poste qui fonctionne une heure par jour, un comité des fêtes dynamique.

Patrimoine

Le village et son "barri" ont conservé leur aspect général avec la belle halle en bois sous laquelle passe la rue principale. La plupart des maisons ont perdu leur auvent.

Il reste encore trois églises : celle située dans le village, en contrebas de la motte féodale, a été reconstruite en 1841 dans un style classique. Donnant sur la rue principale, la façade se termine par un fronton triangulaire. Le clocher, légèrement en retrait comprend deux étages prolongés par une flèche octogonale. La nef unique s'ouvre sur trois chapelles latérales. Plusieurs tableaux ornent le sanctuaire.

Dans le cimetière, à environ 500m au sud-est du bourg, on a relevé au début du XXè siècle une ancienne chapelle connue sous le vocable de Notre-Dame de Pédarmont. C'est un petit édifice au chevet semi-circulaire.

On a compté six moulins à vent sur la commune dont celui de Gensac, avec la maison du meunier au toit de bardeaux dont le mécanisme est intact. La commune entretient ses moulins et organise des randonnées.

 

Montpezat propose aussi :

Le Relais de Montpézat

François Caze

Au Village

Tél : 05 62 63 65 33

4 chambres d'hôtes pour 8 personnes - labellisation en cours

 

Le cuir repoussé avec César

Au Village

Site internet

 

 

Vous le trouvez aussi sur notre site dans le 1er onglet "votre séjour" rubrique "hébergement"

LIENS UTILES