Accueil

Lombez évêché rural

Personnages

Majan : saint patron de Lombez (mort en 610)

Majan d'Antioche s'appelait Jean et a été patriarche d'Antioche de 631 à 649 après Jésus-Christ; il est le vingtième patriarche de la lignée des évêques à ce poste et donc, un successeur de l'apôtre Pierre.

Jean est un maronite de Syrie et du Liban, appelé le saint moine Jean, ou Mar Jean ce qui a donné dans le langage populaire "Saint-Majan".

Majan, évêque, vient d'Antioche à Rome; exilé, il prend son bâton de pèlerin, se rend d'Italie en Espagne et visite les sanctuaires de pèlerinages les plus renommés. Après une étape à St-Jacques de Compostelle et par mer, Majan vient jusqu'au port de Bayonne d'où il gagne la Gascogne. Là, il se retire sur les hauteurs de Lombez, bâtit un ermitage près d'un sanctuaire marial et y vit avec quelques disciples.

Deux de ses compagnons sont connus : Clair et Prim qui défrichent avec lui le sol de ce terroir et qu'on retrouve à Cologne et à Saint-Clar.

Majan décède en l'an 660 et est inhumé sur place à Lombez. De nombreux prodiges se manifestent dès le décès de Majan d'Antioche : Rustique, aveugle retrouve la vue, Centulle atteint de la rage est guéri.

En 1872, un vitrail représentera saint Majan en train de jeter son anneau pastoral dans la gueule menaçante d'un fauve pour symboliser la victoire de St-Majan sur l'erreur et l'Esprit du mal (légende du dragon et de la fontaine miraculeuse).

Dans les années 800, le corps de St-Majan est enlevé par des moines venus de "Cogne" ancienne dénomination de l'Abbaye Saint-Thibéry de Villemagne dans l'Hérault. Attilion, abbé de St-Thibéry,  avait reçu légalement le fief de Lombez du Duc d'Aquitaine. Les moines Sulinus et Centuple avaient entendu parler des miracles qui se produisaient à Lombez et enrichissaient le fief; après un stratège pour se procurer les insignes reliques, il prennent la route de la forêt de Bouconne entre l'Isle Jourdain et Pibrac et remettent solennellement à l'Abbaye de Cogne, les restes de St-Majan. Ces reliques sont déposées à la vénération de tous et c'est à cette époque que la bourgade change de nom, appelée Ville-majane, elle est  Villemagne de nos jours.

Comme à Lombez, on enregistre de nombreux miracles : le fils de Virevande est muet et perclus et revient guéri, Pierre Vigerette boîteux et muet, recouvre la santé, le fils du vicomte de Béziers, Guillaume, est aveugle, sourd-muet et paralysé et après les prières dites auprès des reliques de St-Majan, sa guérison est obtenue....

En 1696, l'évêque de Lombez, Cosme Roger supplie les pères du couvent de Villemagne de lui accorder des reliques du corps de Saint-Majan. En 1697, est extrait "l'os du bras de St Majan, appelé cubitus", et le petit doigt. Un reliquaire en forme de bras bénissant,  le 30 mai 1698, reçoit la relique. Cette translation solennelle est célébrée à Lombez le 1er juin.

Ce reliquaire est toutefois volé avec une partie du Trésor de la Cathédrale de Lombez dans les années 2002. Si l'on a retrouvé quelques pièces du Trésor, on ne retrouva pas ce reliquaire. La procession annuelle partant de la cathédrale le 1er dimanche de juin jusqu'à la chapelle St-Majan sur les hauteurs, entoure le reliquaire avec l'auriculaire conservé.

(source : St-Majan par Michel Quatrefages édité fin 2010 aux Editions Lacour-Rediviva - cousin du curé de Villemagne l'Argentières)  

 

 

Père Ambroise de Lombez (1708-1778)

Né le 21 mars 1708 dans la famille Nauphary Lapeyrie, maître chirurgien à Lombez et de dame Domenge de Daussion. La famille de Lapeyrie se divisait en plusieurs branches fournisant d'habiles jurisconsules au barreau et des officiers distingués à l'armée. En 1732, Pierre de Lapeyrie est au nombre des capitouls de Toulouse ainsi qu'en 1751, Jean-Antoine de Lapeyrie, écruyer baron de Salissignac. La mère de Jean appartenait à la famille aristocratique des d'Auxion dont le nom figure avec honneur dans l'histoire de la Gascogne.

Un membre de cette famille était au début du 19e siècle, propriétaire des bains de Castéra-Verduzan.

C'est sous l'épiscopat de Cosme Roger que Jean de Lapeyrie vint au monde.

La maison natale du Père Ambroise de Lombez subsiste encore dans la rue Notre-Dame et est occupée actuellement par 3 familles dont la famille Téchéné, bien connue pour les stages d'art lyrique organisés chaque année depuis plus de vingt-cinq ans, au début du mois d'août à Lombez.

François Pétrarque (1304-1374),
Jean-Charles Persil (1785-1870),
Bill Coleman (1904-1981),
Jules de Resseguier,
Guy Laffite, trompettiste
Henri Tournan (1915-2010),
Henri Bécanne, maire de Lombez,
Daniel Santamans (1959-2008), joueur du rugby,

 

LIENS UTILES